Parmi les criteres de diagnostic de l’autisme presents dans les classifications CIM-10 et DSM-5, les alterations dues a la communication et des interactions sociales constituent un des points cles du fonctionnement des individus autistes.

Parmi les criteres de diagnostic de l’autisme presents dans les classifications CIM-10 et DSM-5, les alterations dues a la communication et des interactions sociales constituent un des points cles du fonctionnement des individus autistes.

Communiquer, ca n’est jamais simplement emettre et recevoir un message, cela releve d’une realite bien plus complexe qui demande de savoir prendre en compte 1 nombre important d’elements : le choix des mots, le langage corporel, l’observation des signes non verbaux emis via l’autre, le timing entre les tours de parole, le contenu d’la communication…

Mes alterations en communication et des interactions sociales se traduisent avec des comportements particuliers que nous allons tenter d’expliquer :

  1. Une alteration des comportements non verbaux
  2. Une alteration du developpement et du maintien des relations
  3. Une alteration d’la reciprocite sociale et/ou emotionnelle

Il semble a avouer qu’environ 50 % des individus autistes n’ont nullement acces au langage parle, certains enfants autistes accedent au langage plus tardivement que les bambins ayant un developpement normal et d’autres (syndrome d’Asperger) y accedent parfois trasferito qui plus tot. Il y a quantite de profil de gens autiste concernant la communication et les interactions sociales. Si l’acces au langage differe d’apres ces divers profils ou types d’autisme, la communication et nos interactions sociales presentent i  chaque fois un caractere particulier au regard des individus non autistes cela quelque soit le niveau intellectuel une personne.

Une alteration des comportements non verbaux

Mes comportements non verbaux regroupent bien cela n’appartient nullement au langage parle/verbal : nos gestes, l’intonation, le regard, des expressions du visage…

L’utilisation du regard pour amorcer ou reguler les interactions est absent ou differe de l’utilisation qu’en font les individus non autiste : regard peripherique (la personne regarde de cote i  la place de regarder son interlocuteur dans les yeux), regard qui ne se fixe pas sur les individus ou non coordonne avec les autres signaux sociaux.

Add to cart